Belgique

Il n’a pas fallu longtemps pour que nos amis belges se mettent à leur tour à polliniser les espaces publics de leurs territoires. Doués d’un sens de l’initiative incroyable, voilà que les habitants de Belgique se mettent à repérer les espaces laissés à l’abandon pour leur redonner vie avec toute une pédagogie bien ingénieuse pour transmettre le changement de regard aux passants.

Sur chaque ensemble de bacs de plantations, il y a une petite pancarte bien en évidence pour que les passants sachent pourquoi, cette année, il y a des incroyables comestibles qui poussent partout dans la ville, et le message est clair, il est affiché partout : « L’abondance est le fruit du partage » !

Constatez par vous-mêmes comme les incroyables comestibles poussent bien sur la Terre de Belgique de ses habitants bien attentionnés, sur le site ICI.

À tous nos amis belges, si vous voulez participer à la fête de l’abondance partagée dans votre commune et recevoir des conseils comment vous y prendre, il vous suffit de cliquer sur la photo pour agrandir l’image en plein écran et vous pourrez noter le numéro de téléphone de Pascale à la Maison Citoyenne qui a ensemencée si généreusement avec ses amis les incroyables comestibles sur la belle Terre de Belgique ! Un grand merci à toute l’équipe et bon succès pour les centaines de coups de téléphone qu’ils vont recevoir de la part des citoyens belges qui aspirent à se reconnecter entre eux avec la Terre, dans la joie et la bonne humeur, pour vivre l’expérience de l’abondance partagée.

Chantal et Pascale plantent et arrosent les incroyables comestibles sur la place publique, partout où les bacs étaient laissés à l’abandon. Elles redonnent vie à la commune et recréent un lien aimant et bienveillant avec les habitants qui se réjouissent de s’y mettre à leur tour dans les autres rues. En peu de temps, il y aura des fruits et légumes à partager librement partout. La ville connaitra la Nouvelle Réalité de son auto-suffisance alimentaire par la seule action de partage de ses habitants. Ils sont les citoyens libres et souverains des Nouveaux Territoires.

Que de belles initiatives spontanées. Comme le dit Mary Clear dans le reportage vidéo « Incredible Edible Todmorden », quelle joie de voir les gens se reconnecter les uns les autres avec la Terre ! C’est par cette simple démarche participative citoyenne que la ville de Todmorden est devenue auto-suffisante pour son alimentation locale en moins de 4 ans et qu’elle a retrouvé un rayonnement et tout un art de bien vivre ensemble. Nos amis anglais nous ont transmis aimablement tout le savoir-faire de leur expérience inédite dans notre Histoire. Et ce que cette collectivité a réalisé en 4 ans, il est à présent possible pour toute collectivité qui le souhaite de le vivre en 4 mois, le temps d’une saison de jardinage. Si c’est le choix librement consenti de sa population souveraine, alors il devient possible que les fruits et légumes de la « nourriture à partager » permette à chacun de se nourrir dignement, et pour toujours, tel est le cadre offert pour les acteurs des Nouveaux Territoires co-créateurs et co-responsables de leur Nouvelle Réalité.

Ces habitants belges à présent reconnectés entre eux et à la Terre, ont mis en ligne toutes les photos de leur généreuse expérience urbaine pour que tous les autres habitants de leur ville et des autres villes de Belgique puissent en profiter. Ils sont invités à les rejoindre pour vivre l’expérience de l’abondance partagée avec les incroyables comestibles. On l’a donc bien compris et vu en images, avec l’expérience de Todmorden en Angleterre, et celle à présent naissante de cette commune de Barvaux en Belgique, l’abondance est bien le fruit du partage.

Nous nous réjouissons à l’idée d’accueillir nos amis belges qui aspirent à se reconnecter entre eux avec la Terre nourricière et les incroyables comestibles du partage. Le visuel est à présent prêt et peut être téléchargé librement à partir de l’image ci-dessus, en grand format.

La méthode simple en 5 étapes pour faire l’expérience de l’abondance partagée des incroyables comestibles se trouve à la page « Participation » du site pilote Incredible Edible, le lien est ICI.

Par votre passage à l’acte de votre intention délibérée et librement consentie de devenir co-créateur souverain de l’abondance partagée, vous êtes reconnecté à l’énergie de la Révolution des Incroyables Petits Pois d’Amour, ou dit en anglais « Peas and Love » Revolution, jeu de mots tout à fait propre à l’humour de nos cousins britanniques, vous l’avez bien compris, pour dire « PEACE AND LOVE ».

c490_incredible_edible_todmorden_belgique_genappe_incroyables_comestibles_w2048

Et puis, si ça vous dit de faire la visite et découvrir la Green Route des incroyables comestibles sur le site, vous êtes cordialement invités à entrer par la grande porte, vous y êtes attendus en fête par les enfants et les citoyens jardiniers de l’abondance partagée. L’entrée se situe là où tout à commencé, c’est-à-dire à Todmorden, au Royaume-Uni d’Angleterre.

Le lien vers la Parade Festive se trouve ICI.

17 réflexions au sujet de « Belgique »

    • Bonsoir « Barvaux »

      J’habite Remouchamps et je suis très intéressée par l’initiative. Pourrions-nous nous rencontrer rapidement pour savoir de quelle façon vous procédez ?
      Merci et au plaisir de vous lire.
      Anne

      • bonjour !
        Ici, cela s’est fait très spontanément …
        des bacs à fleurs sur la place, délaissés …
        un rendez-vous entre quelques « fous jardiniers »/indignés et solidaires … un « Chiche » ! et on y va, chacun avec des petits plants ou des graines, ses outils, des seaux de compost et un brin d’audace … :-)
        Nous avons fait ça un dimanche matin et des gens passaient pour aller à l’église…. cela donnait une occasion d’en parler ! Puis les habitants de la place trouvent ça chouette et ça se propage…. Il y a plein de « messages » qui passent à travers cette action !

        Allez-y sans hésiter !
        Bel été
        Pascale

  1. Ça y est, depuis hier nous avons notre potager devant chez nous pour partager. Avec plusieurs voisines, nous nous sommes lancés, on attend encore les petites pancartes et puis on vous envoie les photos…
    Françoise

  2. Je trouve votre idée géniale, mais n’avez vous jamais eu de vandalisme?
    Dans la région ou je vis les vols sont courants, on brise les vitres des véhicules pour dérober tout objet de quelque valeur qu’il soit, les vasques de fleurs sont régulièrement dévalisée, les vitres des abris bus sont casées…
    J’aimerais vraiment lancer ce type de mouvement dans mon village, mais comment faire pour éviter le saccage??

  3. Bonjour,
    Superbe idée. On va y réfléchir, mais pour l’année prochaine car cette année, il est déjà tard, et plus encore pour l’ardenne pour semer quelque chose. Et puis je pense que tous les bacs publics sont remplis. Mais à réfléchir pour l’année prochaine :-)

  4. Je suppose que le vandalisme et les vols ne sont « que » l’expression de frustrations profondes en lien aussi avec la peur de manquer. Le jour où nous n’aurons plus peur de manquer, il n’y aura plus tous ces phénomènes… Mais quelqu’un doit faire le premier pas et prouver qu’il a la foi que en donnant il recevra de retour – un jour… Car l’Univers fonctionne comme ça…
    Stéphanie

  5. En fait, ce que beaucoup ignorent – forcément, on nous chante tous les jours que l’homme est un loup pour l’homme et les mérites de la concurrence – c’est les mécanismes de coopération et leur fonctionnement, que ce soit au niveau cellulaire à l’organisme et dans une société:
    - le fait de se faire aider, pousse à aider à son tour,
    - le fait que l’on sache (réputation) que l’on aide pousse à aider,
    - le fait que l’on voit que l’on aide pas, met mal à l’aise et pousse à aider,
    - le fait d’aider est un phénomène contaminant dès lors qu’il a lieu au même endroit, contaminant alentour.

    je vous conseille de jeter un œil (et le bon) sur le dernier Pour La Science, un article en parle.

    Concernant le vandalisme, il ne faut pas oublier qu’ils naissent de la frustration. Comment être frustré d’un plan de fraise qui pousse, librement, appartenant à tous, dont n’importe qui pourra manger le fruit? Comment être en colère contre ce bon fruit qui pousse, offert à nous? Ce qui est gratuit et n’appartient à personne ne peut pas être volé.

    Bon, plus qu’à chercher des bacs à Liège :-)

    Léa

  6. Ping : Incroyables Comestibles: Nos amis Belges aussi ! | Nature to Share | Scoop.it

  7. ça fait plus de quarante ans que je pense à cela, quelques années que j’ai constaté que je ne suis plus seul à aspirer à la gratuité (gracieuse majesté) et grâce à un lien sur le facebook de ma fille, voilà que ça se passe: y-a-t-il des planteurs à saint-josse-ten-noode vers la place houwaert?

  8. Ping : Construction d’un bac de culture pour les Incroyables Comestibles

Laisser un commentaire